Publié dans Comparaison, Dénombrement, Enseignements et apprentissages, Maths, Mesure, Visuo-spatial

Grand comme … X centimètres !

Au delà de calculs savants, ce qui va nous intéresser ici c’est le coté fonctionnel de la mesure. Mesurer c’est pouvoir s’entendre plus ou moins précisément sur une taille : « c’est grand/petit comment? »

Donc, avant même de commencer à mesurer, il faut que l’enfant ait une approximation de taille en tête/vue : par exemple, qu’il puisse trier des bâtons de 4 cm et d’autres de 10 cm sans avoir besoin d’outils pour les mesurer. Il verra que ce bâton-là ressemble à celui-là car il est « long pareil » / « court pareil ».

 

Savoir trier à l’œil des tailles, approximativement, sans se tromper

La première étape est que l’élève ait conscience qu’il existe plusieurs tailles et que les objets sont classables selon ce critère. Avant de passer à la mesure en tant que telle, il faut que l’enfant soit capable de faire des approximations de taille sans avoir besoin d’outil de mesure. Les outils viendront aider  lorsque les différences deviennent moins perceptibles à l’œil ou lorsqu’il sera utile d’avoir une mesure précise de quelque chose.

Des exercices de tris en classification de tailles comme ci-dessous vont nous permettre de voir si l’enfant a cette conscience et si il est en mesure de percevoir les différences de tailles entre les différentes versions d’un même item. On peut le faire avec de vrais objets comme des poupées gigognes ou gobelets à sérier :

Avec ce type de matériel, il est possible de voir si l’enfant est capable de les emboiter correctement uniquement en regardant, à l’œil (avant même de tester physiquement si ça passe ou non).

et ensuite avec des images comme dans l’exercice ci-dessous : le PDF est ici.

 

Les réglettes Cuisenaires et les centimètres :

Il s’agit d’un matériel pédagogique inventé par Georges Cuisenaires et qui sert à la base à la compréhension du nombre. Dans cet article, je les détourne pour les mesures en centimètres mais ce n’est pas du tout sa fonction à la base. Vous trouverez de nombreuses informations sur des sites pédagogiques à propos de son utilisation : dans les calculs, les compléments, les décompositions de nombres mais aussi les multiplications, les divisions, … C’est un matériel très intéressant pour l’autisme car c’est très visuel : le matériel concret aide à ensuite calculer en abstraction.

Il s’agit de petits tronçons de bois de 1cm de coté qui mesurent 1 cm (blanc), 2 cm (rouge), 3 cm (vert clair), … jusqu’à 10 cm (orange) (j’ai des 11 cm qui sont gris mais je ne sais pas d’où ils sortent …).

D’autres exercices comme ceux ci-dessous peuvent nous éclairer quant au fait d’avoir plus ou moins le compas dans l’œil : par exemple dans ces gabarits de réglettes Cuisenaires.
Dans l’emplacement vide sur l’image ci-dessous, l’enfant devra à priori s’orienter vers un marron (ou un proche de cette taille-là comme le bleu ou le orange) mais ne devrait normalement pas s’orienter vers un petit vert ou un petit rose!

Ci-dessous, on a deux gabarits identiques à gauche et à droite. C’est intéressant de demander à l’enfant de faire le premier, puis, de lui demander de remplir aussi mais en faisant différemment de ce qu’il a déjà fait à gauche.
On peut remplir le même espace avec des réglettes différentes : par exemple dans les emplacements verticaux, on a à gauche : 2 jaunes+ 1 blanc + un vert et à droite : 1 gris + 1 rouge.

Les réglettes Cuisenaires ont deux avantages :

  • une réglette sera toujours exprimée avec valeur entière : il n’y aura pas de millimètres, les réglettes mesurent 1 cm, ou 2 cm, ou 3 cm, … ce qui est bien pratique !
  • une réglette représente la mesure de façon très tangible et met l’accent sur le fait que 1 cm soit une « distance » et non un résultat, un chiffre. Ainsi, « 1 cm » c’est « de zéro jusqu’à 1 » et ce n’est pas le chiffre « 1 » sur la règle. Ca, c’est vraiment la difficulté que je rencontre avec les enfants que j’accompagne !

ATTENTION : il y a évidement un effet d’apprentissage : plus l’enfant les mesure plus il va apprendre par cœur les valeurs en fonction des couleurs. Quand ce sera le cas, l’enfant ne s’entrainera plus à la mesurer mais ces réglettes serviront à d’autres enseignements : le calcul et toute sorte de manipulations de quantités (comprendre la multiplication / division notamment).

Au début, vous pourrez proposer à l’enfant de mesurer chaque réglette séparément : c’est facile à mesurer car les réglettes se manipulent aisément et se calent bien le long d’une règle. Il faudra « juste » guider l’enfant afin qu’il comprenne que pour mesurer, il faut aligner le bord de la réglette sur le zéro de la règle.

Comme expliqué plus haut, les réglettes sont colorées en fonction de leurs tailles et les enfants connaitront par cœur leurs valeurs assez rapidement. Ce n’est pas un problème : cela va justement nous permettre de repérer si l’enfant a compris, si il est capable d’inférer une taille et ensuite, cela permettra d’anticiper des mesures de combinaisons de plusieurs tailles et permettra l’abstraction du nombre.

Voici des tableaux de mesures pour vos élèves, comme dans le PDF ci-dessous :

Puis, on pourra lui faire combiner plusieurs réglettes : « une réglette orange (10 cm) alignée avec une réglette jaune (5 cm) mesureront EN TOUT 15 cm.
Ci-dessous, on voit l’enfant qui aligne les réglettes sur le zéro le long de la règle (on a un jaune et un blanc donc : 5 cm + 1 cm).

C’est ça, la magie des réglettes 😉

 

Manipulation de pâte à modeler pour apprendre à mesurer des tailles précises sur demande.

Ici, j’utilise de la pâte à modeler mais on pourra le faire avec des bandes de papier, tissu, ficelles, etc, …
Dans les paragraphes ci-dessus, l’enfant devait mesurer des objets déjà existants. Là, l’enfant doit produire des items d’une certaine dimension.

Atelier pâte à modeler :
Je fais ou fais faire à l’enfant des boudins très très longs (grâce à une seringue ou une presse) afin qu’il les découpe ensuite :

Je demande à l’enfant de couper « pareil que le jaune », « grand comme le orange », … ensuite je reprends sa production et mélanges ses tronçons pour ensuite qu’il les appaire de nouveaux avec les réglettes Cuisenaires. Je préfère utiliser d’abord les réglettes Cuisenaires car je veux que les enfants comprennent que « 10 cm » c’est une distance de 0 cm à 10 cm et non un nombre tout seul.

 

Ensuite, comme on est plus familier avec les centimètres depuis quelques semaines, on se sépare des Cuisenaires et on utilise que les centimètres.

Il a découpé seul les rouleaux de boudins en tronçons selon les consignes écrites que j’avais données (les étiquettes qu’on voit à gauche de la photo).

L’enfant est capable de réassocier les petites étiquettes 23 cm, 8 cm, 14 cm et 4 cm :

Ici, il a d’ailleurs tout réassocié « à l’œil ». Il a juste vérifié le 8 cm qui était juste !

Celui-là, il n’est pas forcément à faire (c’était pour un enfant en particulier, mais je le mets quand-même) car les centimètres sont « grossis » :

Mesure de papier dans la BàC : https://www.autismenjeux.fr/wp-content/uploads/2024/05/BaC-mesure-regle-taille-en-Cm.pdf

Voici un PDF qui permet différents exercices :
– Si vous voulez que l’enfant trace le segment, vous donnez l’indication en centimètre et
– Si vous voulez que l’enfant mesure, vous tracez des segments et il devra inscrire la taille du segment en cm.

Sur la page 1, il y a une ombre qui permet à l’enfant de tracer droit mais si vous pensez que ce n’est pas un problème, dans ce cas, imprimez la page 2 et travailler directement sans faire l’exercice de la page 1.

Là, j’écris la mesure « 10 cm » et l’enfant doit tracer un segment de 10 cm avec la règle. L’ombre grise derrière sert de guidance pour le tracé.

 

Attribuer les unités de mesure aux bons outils : merci à Sandrine pour ce support !

Autres supports sur les champs lexicaux de ces unités : ici (à suivre)

Vous trouverez de nombreux supports sur les pesées, la lecture de l’heure, les euros en tapant les mots clefs dans le moteur de recherche.
D’autres PDF seront ajoutés petit à petit !

Laisser un commentaire